Jeannick Le Lagadec Conseillère départementale du Val-de-Marne • Maire adjointe de Champigny-sur-Marne
  • Pour une agriculture urbaine
    Pour une agriculture urbaine

    J'ai répondu aux questions du Journal de l'insoumission, au sujet de la politique agricole du Conseil départemental du Val-de-Marne. J'ai en effet engagé son renouvellement, en faveur d'une agriculture urbaine et responsable.

    Lire la suite
  • Non au CETA ce traité de libre-échange qui va à l'encontre de l'intérêt général humain
    Non au CETA ce traité de libre-échange qui va à l'encontre de l'intérêt général humain

    Négocié à l’insu des peuples, le CETA rentre provisoirement en vigueur ce jeudi 21 septembre 2017. Cet accord de libre échange qui régit les relations commerciales et réglementaires entre l’Union européenne et le Canada porte un nouveau coup à l’intérêt général humain.

    Lire la suite
  • Aide à l’installation des médecins : la grande hypocrisie !
    Aide à l’installation des médecins : la grande hypocrisie !

    Combattre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé. Tel est l’objectif affiché par la ministre Agnès Buzin qui a présenté, le 18 septembre dernier, la nouvelle stratégie nationale de santé pour les 5 ans à venir. Comment alors comprendre la méthode arrêtée par le gouvernement pour définir un nouveau zonage d’aide à l’installation des médecins ?

    Lire la suite
 

Actions départementales

Comprendre mon vote fusion UPEC-UPEM

Le projet de fusion UPEC-UPEM

Conseil d’administration de l’UPEC du 26 juin 2015

Le rôle du Conseil départemental

En tant que conseillère déléguée à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, je représente le Conseil départemental auprès des établissements d’enseignement supérieur du Val-de-Marne. A cet effet, l’Université Paris Est Créteil (UPEC) prévoit dans ses statuts un collège des personnalités extérieures ayant droit de vote au conseil d’administration. Au vu des nombreux partenariats entre le Conseil départemental et l’université, cette présence est bienvenue et souhaitable.

Depuis que je suis entrée en fonction et pris la succession de Madame Liliane Pierre sur la délégation Enseignement supérieur et recherche, j’ai suivi avec attention le processus de création de la Nouvelle Université1, qui consiste principalement en la fusion entre les universités Paris Est Créteil (UPEC) et Marne-la-Vallée (UPEM).

Le projet de fusion UPEC-UPEM guidé par la politique de l’Etat en matière d’enseignement supérieur

Lire la suite...

Résoudre l’enjeu crucial de la démographie médicale

Les chiffres sont connus depuis longtemps, et le dernier Atlas du Conseil national de l’ordre des médecins vient confirmer ce triste constat : les déserts médicaux sont appelés à grandir et se multiplier.

A l’avenir, les médecins généralistes (libéraux et salariés) seront de moins en moins nombreux. Pour plusieurs raisons. Beaucoup exercent encore alors qu’ils pourraient être à la retraite et peuvent donc quitter leur cabinet, de nombreux autres approchent de l’âge de la retraite. La féminisation de la profession médicale et les évolutions des attentes des jeunes médecins femmes et hommes ont de réels effets. Ceux-ci veulent à bon droit concilier vie privée et vie professionnelle. En conséquence, ils travaillent moins d’heures par semaine et exercent mois souvent en libéral et en ville, préférant le statut salarié et en hôpital. En effet, avoir un cabinet suppose des compétences gestionnaires et des surcharges de travail importantes et très contraignantes. Enfin, un quart des diplômés en médecine n’exercent jamais de profession médicale au cours de leur vie : ils travaillent dans les laboratoires pharmaceutiques, dans les institutions régulatrices de la santé (comme les agences régionales de la santé), ou au sein de la médecine du travail par exemple. Or le numerus clausus reste le même.

Lire la suite...

Les vidéos

Décryptage : le coup d'Etat social d'Emmanuel Macron

Trouvé sur le net

 

"Changement de contexte", note de blog de Jean-Luc Mélenchon, 1er octobre 2017